Sans mon père je n’aurais jamais pu aller…

Europe 2013 013

Devant le Bateau Lavoir, l’atelier de Picasso (entre autres) à Montmartre, que j’ai pu atteindre grâce à l’aide mon père et d’un gentil monsieur.

Avec mon père, les escaliers ne me font pas peur.

Il arrive à me monter dans mon fauteuil, avec l’aide de ma mère ou d’un gentil inconnu (comme ce monsieur allemand qui nous a aidé à monter et descendre des escaliers à Montmartre, à Paris, pour que j’aie la chance d’aller voir l’ancien atelier de Picasso, mon peintre préféré).

Quand c’est difficile, il me prend dans ses bras, me monte ou me descend seule, et m’installe dans une chaise ou sur un banc puis repart chercher mon fauteuil, me le ramène et on repart.

Europe 2013 033

Une montée en tape-cul (comme dit mon père). Des escaliers « faciles » au Trocadéro, à Paris.

 

Mais parfois, il y a des escaliers infranchissables en fauteuil roulant. Ceux en colimaçon ou trop en pente, par exemple. Par chance, je suis mince et mon père est fort.

Europe 2013_iPhone 070

Sur les remparts de Montjuic, à Barcelone. Un endroit magnifique, inaccessible, mais que j’ai pu voir grâce à mon père, qui m’a montée jusque-là dans ses bras.

 

 

Il m’a permis de monter sur les toits des Casa et d’aller sur les remparts du château de Montjuic à Barcelone.

Ma mère, mon frère et ma soeur ne sont même pas montés! Ils avaient chaud et étaient épuisés et ils ont été découragés par cette série de marches à monter en plein soleil alors que mon père et moi, on l’a fait! On était encore plus fiers de nous!

Europe 2013 470

Fin de la valse dans la galerie des Glaces du Château de Versailles.

 

 

 

Il m’a aussi permis de réaliser mon rêve: valser dans la galerie des Glace du Château de Versailles. On a tourbillonné de long en large entre les touristes qui nous regardaient éberlués.

Avant chaque voyage, on se lance des défis en solo, en duo ou en groupe (ma soeur a fait des vocalises avec ma mère dans le grand escalier de l’Opéra Garnier, à Paris!) et la valse à Versailles était celui de mon père et moi!

 

Europe 2013 874

Sur le toit du Palau Güell, entre les magnifiques cheminées en trencadis, à Barcelone.

Europe 2013 050

Plus haut, à la tour Eiffel!

Europe 2013 049

Merci papa!

 

Advertisements
Cette entrée, publiée dans Barcelone, Journal de bord, Obstacles, Paris, est marquée , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

2 réponses à Sans mon père je n’aurais jamais pu aller…

  1. Stephen Pilotte dit :

    Bravo à ton père ! Moi aussi j’ai eu de l’aide de mes proches. En Italie, ma copine d’alors devait me prendre dans ses bras et m’embarquer dans le train ou l’autobus. Ce n’était pas évident car j’avais dans la vingtaine donc pas un poids plume! Mon père ma monté plusieurs étages à Marseille. Ma blonde montait la chaise roulante et mon père moi dans ses bras encore une fois alors que j’étais dans la vingtaine. En Belgique un joueur de rugby très costaud m’a pris dans ses bras pour me sortir du train comme si rien était. Toi aussi un jour tu iras en voyage avec ton copain qui t’aidera.

  2. Wow, nous sommes impressionnées par ton article. Isabelle et Clémence 🙂

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s